Historique Louvois

Le terroir de Louvois comprend trois anciens groupes d’habitations qui ont disparu ou sont notablement diminués. Au Nord-Ouest, le plus considérable est le hameau de la Neuville en Chaillois qui était au XVIe siècle un gros village avec une église et un couvent de moines blancs. Le village a été détruit par les Anglais. La cloche de l’église se trouve actuellement à Belval sous Chatillon.
Au Nord-Est, se trouve la Ferme de Vertuelle où un ruisseau souterrain alimente le puit et irrigue le jardin du Château. Au regard des prés de la Trinité, un filet s’en détache, longe le bois du Champ-Roger et se jette dans la Livre. On appelle ce regard « fontaine de la Trinité » et l’on y trempait les langes des enfants qui ne venaient pas bien.
Il reste également entre Louvois et Vertuelle une croix qui marque l’emplacement d’un moulin situé sur la rivière de Vertuelle en mémoire de la ville de Bulon.

Le château 

 

L’origine du château remonte au Moyen-Age. Il était presqu’en ruine lorsqu’il fût acquis en 1656 par le Chancelier Michel Le Tellier. Son fils, Ministre de la Guerre sous Louis XIV devint Marquis de Louvois en 1652 et construisit sur l’emplacement du vieux château une demeure digne de lui au milieu de vastes dépendances. Après la mort de son épouse qui repose sous les dalles de notre Eglise, le château fût vendu aux Dames de France, filles du Roi Louis XV.

 

 

 

 

Il reste de cette époque le très beau portail en fer forgé et le magnifique jardin à la française dessiné par Le Nôtre. Il est désormais la propriété du Groupe Laurent Perrier mais n’est pas visitable.

 

 

 

 

Le Château a été Ambulance Divisionnaire durant la première guerre mondiale.Une chapelle y a été construite en 1917. L’aumônier militaire y célébrait les enterrements des soldats décédés des suites de leurs blessures.
Un Cimetière Militaire avait été aménagé dans le parc du Château. De nombreux soldats y ont été enterrés et le 3 août 1919, familles et habitants sont venus leur rendre les honneurs .

 

L’église 

L’église de Louvois est de construction romane datant du XIe siècle. Elle n’est pas classée. Elle a subi des reconstructions au XVIe siècle. La tour centrale a été démolie en 1825 et remplacé par un clocher en charpente recouvert en ardoise.

La tour Brisset 

 

 

Elle a été construite entre 1880 et 1890 par Mr Gosset, biscuitier à Reims, au point le plus élevé de la montagne. Il fit défricher les bois pour y planter de la vigne.